L'UE menace de saisir les exportations de vaccins vers le Royaume-Uni

L'Union européenne a menacé de saisir les vaccins contre le coronavirus qui sont censés être livrés à la Grande-Bretagne. L'UE est confrontée à une pénurie de vaccins, et moins de 10 % de sa population a été vaccinée. On signale également la possibilité d'une troisième vague dans certains pays européens.

 

La lenteur du déploiement du vaccin dans l'Union menace également son secteur touristique. L'UE prévoyait de reprendre les plans de voyage vers le mois de juin, mais cela semble actuellement impossible car les cas continuent d'augmenter. Plus de 550 000 personnes sont mortes du coronavirus en Europe.

Le leader de l'Union européenne met en garde l'Europe contre l'augmentation des cas.

La chef de la Commission de l'Union européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré que le taux d'infection sur le continent continue d'augmenter. Elle a déclaré aux journalistes lors d'un briefing que la situation a atteint des niveaux critiques jamais vus ces derniers temps. Elle a ajouté qu'il est très probable que les États européens subissent une troisième vague du virus. Vous pouvez lire les informations relatives aux avantages de souscrire une assurance obsèques.

Mme Von der Leyen a déclaré que le seul espoir de réduire l'augmentation des cas d'infection était d'accélérer le déploiement des vaccins. Elle a ajouté que l'UE recevait ses livraisons des États-Unis sans problème, mais qu'elle avait des difficultés avec les livraisons lentes d'AstraZeneca. Plus de 9 millions de doses produites par AstraZeneca en Europe ont été livrées au Royaume-Uni plutôt qu'au bloc européen.

Ursula Von Der Leyen menace de bloquer les livraisons d'AstraZeneca au Royaume-Uni

Au cours du point de presse, Mme Von Der Leyen a menacé de bloquer le passage des vaccins produits dans l'UE et de les empêcher d'être livrés au Royaume-Uni. Elle a ajouté que l'UE pourrait être contrainte de reconsidérer sa position actuelle qui consiste à autoriser les vaccins à atteindre les pays qui ne sont plus en phase critique.

Le ministre britannique des affaires étrangères, Dominic Raab, a réagi à cette brève réunion en accusant l'UE de tenter de saboter les plans de vaccination du Royaume-Uni, surtout après que le pays a été rassuré sur le fait que ses exportations ne seront pas bloquées.